AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

pick a star on the dark horizon. ~ meave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

admin ~ we rock your world.

❥ PSEUDO : .YESTERDAY (anaïs)
❥ POSTS : 212

MessageSujet: pick a star on the dark horizon. ~ meave Ven 2 Aoû - 16:12

meave-iä sinéad réaghan
the impossible girl in the short red dress.
✖️ NOM(S): Reaghan.   ✖️ PRÉNOM(S): meave-iä, parce que oui il était vraiment important pour ses parents de mélanger un prénom irlandais et un isu de la mythologie grecque pour nommer leur fille. Le futur social de leur enfant? Bien-sûr que non, ce n'était pas important voyons! Sinéad, un deuxième prénom à peine plus normal que le précédent. A croire que ses parents avaient une dent contre elle. Mais couramment, elle se fait simplement appeler mee. ✖️ ÂGE: 24 ans et pas toutes ses dents. ✖️ LIEU ET DATE DE NAISSANCE: le 8 janvier 1989, paradise. ✖️ METIER: Après une licence en littérature, la voilà qui se prend pour une grande écrivaine et qui sort un premier roman à succès à l'âge de 21 à peine. Mais voilà, seulement depuis: c'est la page blanche! ✖️ ORIENTATION SEXUELLE: hétérosexuelle, bien qu'elle ait eu une période un peu perturbée lors de son adolescence. ✖️ SITUATION CIVILE: célibataire. Ça la connait ce statut, une vraie malédiction... Pire que le pseudo maléfice des mariages qui serait à l’œuvre dans cette ville. ✖️ QUALITÉS: Joyeuse, rigolote, imaginative, attachante, intelligente, logique. ✖️ DÉFAUTS: maladroite, têtue, sensible, possessive, tête brulée. ✖️ GROUPE: jeunes et insouciants. ✖️ CRÉDITS & AVATAR: tumblr & jenna louise sweet coleman.



(+) à savoir.
๑  Première chose à savoir sur ton personnage. ๑ deuxième chose à savoir sur ton personnage. ๑ & une troisième chose à savoir sur ton personnage. ๑ une quatrième chose à savoir sur ton personnage. ๑ puis une cinquième chose à savoir sur ton personnage. ๑ ensuite une sixième chose à savoir sur ton personnage. ๑ ici la septième chose à savoir sur ton personnage. ๑ et là une huitième chose à savoir sur ton personnage. ๑ pour arriver à la neuvième chose à savoir sur ton personnage. ๑ et enfin la dixième chose à savoir sur ton personnage.



& qui se cache derrière l'écran?
✖️ PSEUDO: .YESTERDAY ✖️ PRÉNOM: anaïs, et oui: la classe! (a). ✖️ FRÉQUENCE DE CONNEXION: 7/7, je vois tout, j'entends tout! héhééé ✖️ OU AS-TU TROUVÉ LE FORUM: je suis omnisciente. ✖️ T'EN PENSES QUOI: c'te bégééé! :sexe: ✖️ UNE DERNIÈRE BAFOUILLE: allon-y!.

justsayyes ~ tous droits réservés.

Code:
<taken>avatar en minuscule</taken> [color=black]•[/color] pseudo en minuscule



it's written in the scars on our hearts
but dreams come slow and it  goes so fast.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

admin ~ we rock your world.

❥ PSEUDO : .YESTERDAY (anaïs)
❥ POSTS : 212

MessageSujet: Re: pick a star on the dark horizon. ~ meave Ven 2 Aoû - 16:13

picture perfect memories.
scattered all around the floor.
Ma vie avant New-York n'a rien d'extraordinaire et ne mérite pas vraiment que l'on s'attarde dessus. Je suis née et j'ai grandi à Paradise. Une petite fille ordinaire aux grandes ambitions, voilà ce que j'ai toujours été. Mes aspirations ont finies par être exaucées, mais à quel prix...

il y a deux ans
Attablée à la table d'un Starbucks café de New-York, Meave se triturait nerveusement les doigts. Elle attendait l'assistant d'édition qui lui avait donné rendez-vous pour son manuscrit. Son manuscrit! Elle n'en revenait toujours pas d'avoir finalement eu réponse après tous les refus qu'elle avait essuyés auprès d'autres maison d'édition. Tellement de déceptions qui s'étaient impitoyablement abattues sur la jeune-femme, jusqu'au jour où une lettre lui était parvenue. Une lettre lui donnant enfin la réponse positive qu'elle attendait. Oh bien-sûr, la maison d'édition n'était pas bien grande, mais c'était toujours mieux que rien. Aussi voilà pourquoi elle se trouvait en cette matinée d'hiver dans une ville lui étant totalement inconnue, attendant un individus lui étant encore étranger. « Meave? Je peux vous appeler Meave n'est-ce pas? Je me présente, Spencer nomdefamille, pour vous servir! » Face à elle se trouvait à présent un homme, légèrement plus âgé qu'elle, à en juger par son apparence- une dégaine assez singulière. Son assistant d'édition. De ce personnage se dégageait quelque chose d'enfantin et de rêveur, tandis qu'il lui serrait la main avec entrain et un grand sourire affiché aux lèvres. « Bonjour, heureuse de vous rencontrer. Je tenais tout d'abord à vous remercier pour la chance que vous m'offrez... » La brunette n'eut pas vraiment le temps de finir sa phrase que son interlocuteur la coupait déjà d'un geste impatient, tout en prenant place face à elle. « Allons-bon: c'est moi qui devrait vous remercier! Un manuscrit de la qualité du vôtre ne se rencontre que rarement. J'espère bien faire de vous et de votre roman mon premier best-seller. » Meave rougit de plaisir et de gêne face aux compliments francs que lui faisait ce Spencer. Il avait l'air d'être un drôle d'énergumène, mais elle aimait cela et avait un bon pressentiment. Oui, elle avait définitivement trouvé la maison d'édition qui ferait monter son livre au sommet.
***
Ma relation a Spencer fut une évidence dés le départ. C'était un étrange et mystérieux personnage- pleins de surprise, mais tellement attendrissant à la fois. Très vite une amitié fusionnelle naquît entre mon assistant d'édition et moi-même, ainsi qu'une confiance quasi absolue, Si bien que, quand il accéda quelques mois après notre rencontre au poste de directeur qu'il avait toujours tant désiré, il insista tout de même pour continuer à s'occuper personnellement de la préparation de mon roman. Il m'avait découvert et ne tenait pas à laisser la sortie de « son précieux », comme il appelait mon histoire, au hasard. Tant et si bien qu'après des mois de travail assidu et des nuits blanches passées à améliorer le plus possible ce qui pouvait encore l'être, mon roman sortit enfin. Bien entendu, j'en étais très heureuse, mais je ne pu empêcher mon cœur de se pincer à l'époque. La sortie du roman voulait également dire que je n'avais plus vraiment besoin de Spencer dans l'immédiat et que donc je ne le verrai plus qu'occasionnellement. Et bien que je refusai de l'admettre à l'époque, sa présence allait me manquer plus qu'elle ne l'aurait due...


quatre mois plus tôt
Meave était de retour à New-York pour discuter de l'adaptation cinématographique de son roman en livre le lendemain matin. Si près de deux années plus tôt on lui avait dit que ce genre de proposition lui serait offerte, elle en aurait éclaté de rire. Et, bien qu'elle se soit pincée à de maintes reprises dans l'avion la ramenant à la grande pomme, Mea n'était pas encore tout à fait sure de n'être en train de rêver. « Et moi qui pensait ne t'avoir que pour moi... Tes rêveries accaparent toute ton attention alors que ça fait des semaines que l'on ne s'est plus vus! » Tirée de ses pensées par la phrase de Spencer, la demoiselle lui réserva son plus grand sourire en guise d'excuse, avant de se détourner pour admirer la vue depuis la baie vitrée du bureau de l'éditeur. « Excuses-moi, j'étais en train de penser à demain... » Soupirant, le jeune homme se leva de derrière son bureau pour aller rejoindre Meave à l'autre bout de la pièce et la prendre dans ses bras. Il lui déposa ensuite un léger baiser dans le creux de sa nuque. Frissonnant, la demoiselle se retourna, plongeant son regard dans celui de Spencer. Son éditeur, son ami, son amant.
***
Ça avait commencé doucement nous deux, presque timidement alors que l'absence de l'autre se faisait de plus en plus pesante depuis que nous ne travaillions plus ensembles sur mon roman. Chaque excuse avait été bonne pour le voir, même simplement le croiser quelques minutes. Et, au fur et à mesure de ces rencontres innocentes, je me rendis compte que ça ne venait pas que de moi. Lui aussi cherchait à me revoir, ma présence. Ou du moins l'espérais-je fortement à l'époque. Et puis ce qui devait arriver, arriva. Un soir, tard, alors qu'il me raccompagnait d'une séance d'autographe à mon appartement New-Yorkais, la tension se fit trop forte que pour résister et nous sommes tombés dans les bras l'un de l'autre. La nuit fut magique, mais trop courte et le retour à la réalité se fit ressentir comme une douche froide sur nos deux esprits. Nous ne pouvions pas: il était marié, et pas à n'importe qui. Je ne voulais pas être cette autre femme, non. Rien que l'idée me faisait horreur. Malheureusement pour mes principes, plus nous tentions de nous raisonner, plus nous cédions à la tentation- bien incapables que nous étions de nous passer l'un de l'autre. Je le regrette aujourd'hui. Si seulement j'avais su, à l'époque.


de nos jours
Assise dans un parc de Paradise, Meave avait le regard perdu dans le vide. Les yeux rougis d'avoir trop pleuré, elle savait pertinemment qu'elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même... Si seulement elle s'était écoutée, si seulement elle avait mis un terme à cette folie qu'était sa relation à Spencer dés le premier soir. Peut-être auraient-ils alors évité ce fiasco qu'était à présent devenue leur vie. Mais non, elle avait été trop occupée à compter fleurette que pour réfléchir correctement avec sa tête. Une imbécile de romantique, voilà ce qu'elle avait été... Riant nerveusement, Mea se revit à New-York, quelques jours auparavant. La journée avait bien commencée, elle devait voir Spencer dans l'après-midi. Sifflant, elle était partie chercher son journal au kiosque du coin de sa rue. C'est là que sa vie avait basculée: elle s'était vue, dans les bras de Spence étalée sur toutes les couvertures des magazines people de l'échoppe. Autour d'elle, tout le monde s'était mis à chuchoter, la pointant du doigt, mais elle n'en avait pas vraiment eu conscience. Non, elle était trop occupée à perdre pied avec la réalité, tandis que les gros titres avaient tourné narquoisement dans son esprit. « L'écrivaine et son éditeur, la pauvre femme de ce-dernier dévastée! » Meave avait eu l'impression d'étouffer, un énorme poids s'étant enfoncé de plus en plus loin dans sa cage thoracique. Elle était alors partie en courant, pour ne cesser de fuir de la journée. Ne prenant le temps que d'attraper ses affaires dans son petit appartement, elle avait ensuite griffonné quatre mots à la hâte qu'elle avait laissés à l'intention de Spencer sur la table basse de son salon. « Je ne peux plus. » Quatre mots qui voulaient tout dire, quatre mots qui n'en disaient pas assez à la fois. Ne prenant même pas le temps de verrouiller la porte, elle s'était donc enfuie pour ne plus revenir. Sa vie à New-York était terminée. Elle n'en voulait plus. Non, elle ne pouvait plus. Pas après cela.

justsayyes ~ tous droits réservés.



it's written in the scars on our hearts
but dreams come slow and it  goes so fast.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

pick a star on the dark horizon. ~ meave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Double FITA Star
» [2ème journée] Red Star FC 93 - Le Havre B
» ALL STAR GAME 2009
» [13ème journée] Bordeaux Contre Red Star 93 (Multiplex U17 ,CFA,equipe 3)
» Up Star de Tjos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JUST SAY YES. :: 
Gérer son personnage
 :: révèle la noirceur de ton âme :: c'est bon tu peux passer
-